Flux RSS

Interview : Kness pour CFSL Ink

Publié le

Aujourd’hui j’ai le plaisir de poser quelques questions à Karine, alias Kness, coloriste de bande-dessinée (Natty, Le Monde de Lucie), l’une des fondatrice du forum Café Salé et tête pensante de la jeune maison d’édition CFSL Ink, qui fête sa première année le 1er Mars.

Bonjour, Kness, est-ce que tu pourrais nous résumer ton parcours personnel et professionnel,  la création de la communauté Café Salé, et finalement l’évolution vers CFSL Ink ?

Oui je peux ! Alors j’ai commencé par le webdesign et la couleur BD avec Bengal et Jean-David Morvan. Parallèlement à mon job de coloriste, j’ai fondé CFSL.net avec Bengal au tout début, en 2002, puis le forum a grandi jusqu’à atteindre aujourd’hui 20 000 membres.

Le Forum Café Salé

Le Forum Café Salé

En 2009, la maison d’édition CFSL Ink est née de notre association avec Ankama Editions, nous souhaitions pouvoir développer nos projets éditoriaux de manière indépendante après le succès des trois premiers artbooks. Aujourd’hui notre maison d’édition a tout juste un an et nous sommes fiers de pouvoir compter des auteurs tels que La Grenouille Noire, et toutes les formes possibles du collectif CFSL !

Est-ce que l’association CFSL, créée pour le forum, existe-t-elle toujours ou s’est-elle fondue dans CFSL Ink ?

L’asso existe toujours et elle continue à gérer le forum entre autres. Elle nous permet d’organiser des choses de manière plus informelle que la société par exemple.

Locaux CFSL

Les locaux de CFSL Ink, lors de premier workshop (photo par Calamity)

Concrètement, CFSL Ink, c’est combien de personnes ? Une organisation virtuelle, un bureau à Ankama, un CFSL Building au cœur de Gotham ?

Un CFSL Building au coeur de Gotham ! C’est un bureau à Paris dans un grand bureau appartenant à Ankama, avec des voisins super sympa comme No Life et Gameblog. On est 3 actuellement à travailler dans les bureaux.

Aujourd’hui quelle serait la place de CFSL Ink au sein de la nébuleuse Ankama ? Un électron libre supporté financièrement ? Un laboratoire ? Un vivier de graphistes via le forum ?
C’est un peu tout ça en même temps j’ai envie de dire. On est à la fois libres et très soutenus par Ankama Editions, ils ont une expérience et un savoir-faire qui sont essentiels pour nous, et en même temps les auteurs sont libres de naviguer entre CFSL Ink qui est un peu la petite structure éditoriale et Ankama Edition qui devient une plus grosse machine. Il y a aussi des « territoires » propres à chacun, par exemple on ne fera pas de manga, on est plutôt côté beaux livres, artbooks et projets indés/underground. C’est une sorte de symbiose en fait !

Est-ce que le fait de s’appuyer sur Ankama vous permet une certaine prise de risque au niveau des projets ?
Alors j’ai envie de dire oui et non, on peut prendre quelques risques en prévoyant plus de titres que si l’on était seuls par exemple mais on fait également très attention à nos ressources et on prend nos projets vraiment au sérieux. Il n’est pas question pour nous de tout tenter pour voir ce qui marche !

L’activité de CFSL Ink actuellement est constituée des art-books du forum, les Shuffle et les Carnets de la Grenouille Noire. CFSL Ink restera-t-elle avant tout des art-books ou est-ce une collection BD va se construire autour des Carnets ?

Artbooks Shuffle

Les artbooks thématiques Shuffle

La série des Carnets de la Grenouille Noire va comprendre dix bouquins, c’est déjà une petite collection à elle toute seule. Après on est pas fans du concept de collection, on préfère que chaque projet vive sa vie, avec son format, son auteur, son public. Je n’ai pas l’impression que le public s’identifie vraiment aux collections BD en fait, c’est surtout un bon prétexte pour avoir des prix chez l’imprimeur ! On va continuer à faire des BDs mais je pense pas que l’on tombe un jour sur des albums cartonnés 46 pages chez CFSL Ink, on sera toujours dans quelque chose de différent. De toutes manières 46 pages c’est trop court !

On va continuer à éditer des Artbooks, c’est certain, de plus en plus beaux et qualitatifs, avec quelques bonnes surprises en fin d’année !

CFSL Ink c’est également l’organisation de workshops, quel en est l’objectif en tant qu’éditeur et le bilan ? Est-ce que cette activité va se prolonger au niveau des ouvrages avec des tutoriaux par exemple ?
Les workshops sont tout neufs, notre objectif est purement « éducatif » si on peut dire ça comme ça. L’idée derrière ces ateliers c’est de plus ou moins reproduire le forum en vrai. On va poursuivre l’expérience, ça nous a vraiment beaucoup plu et je pense que ca a plu aux personnes qui y ont assisté aussi ; côté profs tout le monde avait l’air ravi. Bien sûr on va essayer d’éditer quelque chose en rapport avec ces workshops, la forme reste à définir, on espère au moins un DVD.

Au bout d’un an d’existence de la structure CFSL Ink, quel bilan ? Quelle est la plus grande satisfaction ? Les plus grosses attentes pour les années à venir ?

Pour un bilan c’est un peu tôt au bout d’une année, on est très contents que les gens répondent présents à chacun de nos rendez-vous, que ce soit une sortie de bouquin, un atelier, une proposition comme le collectif Brume, il y a toujours beaucoup d’enthousiasme autour de CFSL et c’est ce qui nous motive le plus.

Si j’avais une attente ça serait sûrement un peu plus de reconnaissance du boulot d’Igor sur les Carnets de la Grenouille Noire, on aimerait vraiment que ce livre soit lu et vu à la hauteur de ce qu’il est : un grand bouquin petit format ! On aimerait développer de plus en plus ces projets avec les auteurs, et leur rendre ce qu’ils nous apportent tous les jours, une certaine passion, un certain regard sur l’image aujourd’hui.

Collectif Brume

Le teaser du projet Brume

D’ou vient l’idée du projet Brume ? L’association est venue vous voir ou est-ce que c’est un projet maison ?
Le projet Brume vient de moi en fait, c’est une idée que j’avais eue il y a deux ans suite à mes participations au comics collectif Flight, puis au Totoro Forest Project, j’avais vraiment envie de faire quelque chose qui soit proche de mes convictions personnelles avec un livre et plein de gens doués (vu qu’il y en a plein sur le forum !) On va donc enfin le réaliser et j’ai hâte de voir ce que ça va donner !

Le Café a vu émerger de nombreux artistes, a également été un forum fréquenté par de nombreux professionnels, quelles seraient la ou les trajectoires d’artistes « résidents » à retenir (pas forcement dans un cadre de BD par ailleurs) ?

On a quelques schémas qui reviennent souvent quand on regarde le parcours global de ‘nos’ artistes. On a les gens qui arrivent sans trop savoir que faire, qui aiment bien dessiner mais qui n’ont pas de technique et s’ils arrivent à mettre à profit la communauté et les conseils des gens, on les retrouve deux ou trois ans plus tard dans une boîte comme Ankama, Ubisoft, Don’t Nod (le studio de Jeu vidéo d’Aleksi Briclot) ou d’autres sociétés avec un département créatif très qualitatif.
On a les étudiants qui viennent pour s’améliorer, c’est un peu leur cours du soir.
Et on a les pros qui sont déjà là qui viennent pour se renouveler et prendre un grand bol d’air frais (d’avis frais en l’occurrence).

Forcemment, CFSL Ink est lié à l’internet, quel est votre position vis à vis des terminaux numérique, mobiles ou non, et la publication numérique, notamment de bande-dessinée ? Est-ce que c’est une voie à explorer pour vous, et si oui, de quelle façon ?
Pour nous la BD numérique est un objectif plutôt évident, on a quelques projets dans nos petits cartons numériques, mais comme d’habitude, on prend le temps de bien faire les choses, à notre manière. On a beaucoup d’idées concernant les formats numériques qui ne sont pas forcément les idées bien répandues maintenant avec toutes les études et débats sur le sujet. Je pense qu’aujourd’hui les éditeurs sont frileux et espèrent une manne financière, un nouveau marché, sans trop se mouiller. Ce n’est pas vraiment notre façon de penser !  On va y venir, mais pour le moment c’est encore un peu trop tôt pour en parler…

Encore merci à Kness pour sa disponibilité et ses réponses, je vous laisse avec un autoportrait traditionnel…

Autoportrait Kness

Autoportrait de Kness

… et, tout beau, tout chaud, le visuel de l’Artbook 04, avec une illustration de Gate et Nenent pour la couverture !

Artbook 04

L'Artbook 04 du forum Café Salé

Publicités

Une réponse "

  1. Je n’ai pas pour habitude de poster des commentaires sur les blogs que je lismais j’appreciecet article.

    Réponse

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :